La Foire 1-54 transporte l'Afrique de Marrakech à Paris, malgré la pandémie

La Foire 1-54 transporte l'Afrique de Marrakech à Paris, malgré la pandémie

La manifestation consacrée à l'art africain et à sa diaspora, initialement prévue en février à Paris, est accueillie dans le logement de l'avenue Matignon. Direction vers la capitale pour une manifestation unique développé en physique et mais également en ligne.

L'ensemble des classes dominantes et leurs affidés directs aiment se rendre à Marrakech

Bientôt 4 ans en février, c'est à Marrakech se rend le Tout-Paris pour participer 1-54, une foire qui expose la scène contemporaine de l'Afrique et sa diaspora. Actuellement, les salons de Christie's à Paris dégage une forte énergie. Tandis que la saison est catastrophique pour la culture en raison de la pandémie, tous les collectionneurs sont ravis de se revoir, de se converser, de faire le partage d'une œuvre africaine contemporaine qui fait toujours réjouir.
On voit à l'image un homme noir aux allures du fameux Black Panther avec un poing bien tendu avec vigueur sur un tissu couleur jaune. L'œuvre provient d'un Franco-Béninois qui vit à Paris et à Cotonou, Roméo MiveKannin.
À l'image, on voit également les oeuvres blue Klein marouflées sur le tableau du camerounais de Paris et Bandjoun de Barthélémy Toguo. C'est une série qui a été vue en 2020 au cours de la Biennale de Busan.

La foire pourrait faire un retour à Marrakech en 2022

1-54 fera son retour si et seulement tout revient à la normale souligne l'organisation. Pour le moment, le public doit se contenter de Paris. L'opportunité de faire la découverte du nouveau cadre de christie's s'est agrandie sur la rue. L'édition de 1-54 en ligne sur la plateforme Arsty, toutes les pièces présentées auront la facilité d'être vues et attireront les achats de tout part. Touria El Glaoui, la directrice de 1-54 n'a pas avouée ouvertement les raisons du recentrage. Néanmoins, pour elle, cette initiative est plutôt une bonne nouvelle : « Avec la saison qui africaine qui se déroule en France, 2021 s'annonce déjà une grande année pour l'art africain dans ce pays...»